Paradis fiscaux : Eva Joly interpelle BNP Paribas

  • A
  • A
Paradis fiscaux : Eva Joly interpelle BNP Paribas
Partagez sur :

L'eurodéputée écologiste souhaite savoir ce que la banque française "a gagné", notamment dans ses filiales aux Iles Caïman.

L'ancienne juge anti-corruption, Eva Joly, a interpellé vendredi BNP Paribas sur sa présence dans les paradis fiscaux lors d'une conférence de presse durant les Journées d'été des Verts et d’Europe-Ecologie.

"La BNP n'a pas été choisie au hasard. Dans notre travail sur l'Afrique, nous avons vu trop souvent la BNP impliquée dans des montages sur le pétrole qui permettaient aux chefs d'Etat de dégager des fonds dans leurs propres comptes ouverts dans les paradis fiscaux", a expliqué l'eurodéputée écologiste. "Nous souhaitons savoir pour la BNP ce qu'elle a gagné dans ses deux filiales à Chypre, dans les 27 filiales au Luxembourg, dans les 21 filiales au Iles Caïman", a-t-elle ajouté.

"La banque française qui a le plus de filiales - 189 - dans les paradis fiscaux et qui a reçu 5 milliards d'aides publiques", devrait "justifier de son activité", a estimé l'eurodéputé d’Europe écologie Pascal Canfin.

Une loi votée en juin devrait obliger les banques françaises à publier des informations sur leurs implantations et leurs activités dans les pays non-coopératifs en matière fiscale. Un arrêté ministériel est attendu à la rentrée pour préciser la liste des Etats ou territoires concernés.