"Panique à bord à l'UMP"
© ©Christophe Petit Tesson/MAXPPP

TOUT EST DIT - Pour François Rebsamen, la campagne de Sarkozy dérape. Il pointe la responsabilité du "détestable" Claude Guéant.

Tous les matins, Laurent Guimier et la rédaction d'Europe 1 sélectionnent pour vous le meilleur des déclarations et des petites phrases politiques du jour.

Les déclarations de François Fillon sur la viande halal provoquent toujours beaucoup de réactions ce mardi. François Rebsamen en a assez qu'on stigmatise les immigrés. Du coup, celui qu’on présente comme le futur Ministre de l’Intérieur et des Cultes si François Hollande est élu monte au front. Sur LCI, il s'attaque à l'entourage direct de Nicolas Sarkozy : François Fillon, Alain Juppé mais surtout Claude Guéant. "Depuis qu'il s'essaye à la politique, c'est devenu quelqu'un d'un peu détestable".

Malgré ce coup de barre à droite de la campagne Sarkozy, les sondages sont toujours aussi favorables au candidat socialiste. Résultat : les rumeurs de ralliement se multiplient. Depuis quelques jours, la candidate écologiste Corinne Lepage repète à qui veut l'entendre qu'elle est “proche” de François Hollande. Certains parlent même d’un ralliement avant le premier tour si elle n’a pas ses signatures. Mais alors, ça va faire de l’ombre aux Verts ? Pas du tout, répond le directeur de campagne d’Eva Joly sur iTélé. En fait, Jean-Vincent Placé s'y attendait. "Il y a peut-être un parcours global des chiraquiens" a-t-il ironisé. Allusion sans doute à cette vidéo de Jacques Chirac en Corrèze qui avait dit qu’il voterait pour François Hollande.

Toujours à gauche, Jean-Luc Mélenchon affirme au contraire qu'il collaborera pas avec un gouvernement socialiste. Le candidat du Front de gauche pense pouvoir remporter l'élection présidentielle. Alors quand on lui parle de rejoindre l'équipe de François Hollande, il sort de ses gonds. "Pour quelle raisons voudriez-vous que j'aille me coller dans un gouvernement Hollandréou ?" s'est insurgé Jean-Luc Mélenchon sur TF1. Oui, vous avez bien lu : "Hollandréou", c'est la nouvelle trouvaille du candidat. Une façon d'associer François Hollande à Georges Papandréou, l'ancien Premier ministre grec sommé de démissionner.

On continue par le phénomène de ces dix derniers jours sur le web. C’est une vidéo postée par un groupe de comiques amateurs : quatre hommes et quatre femmes.  Ils ont une soixantaine d’années  et ils sont banquiers, chirurgiens... Sous le pseudonyme "Bobos des urnes", ils pastichent en chanson les candidats à la présidentielle. L'homme déguisé en Marine Le Pen, c'est Guy Vallancien, un ponte de la chirurgie française. La vidéo "Présidentielles 2012" a été vue plus de 300.000 fois en 10 jours.

On termine par la bande-annonce espagnole du film de Xavier Duringer “La Conquête”, un récit de la campagne de 2007 vue de l’intérieur. Le film fera son apparition le 13 avril prochain sur les écrans madrilègnes soit 10 jours seulement avant le premier tour de la présidentielle. A cette occasion, il a été rebaptisé “de Nicolas à Sarkozy".