Panama Papers : la Société générale doit "tout mettre sur la table"

  • A
  • A
Panama Papers : la Société générale doit "tout mettre sur la table"
Partagez sur :

Le ministre des Finances a "exigé" des réponses de la Société générale, après les révélations des Panama Papers, a-t-il indiqué mercredi sur Europe 1.

INTERVIEW

La Société générale va devoir se justifier. Epinglée par les Panama Papers, elle figure dans le top 5 des banques ayant créé le plus de sociétés offshore en passant par le cabinet Mossack Fonseca, au coeur du scandale financier. Michel Sapin est revenu mercredi sur Europe 1 sur sa rencontre avec le PDG de la banque la veille. "Je lui ai dit que je souhaitais que tout soit mis sur la table", a assuré le ministre des Finances. "Il est en train de regarder aussi. Le PDG d'une grande banque comme celle-là ne connaît pas forcément tout point par point."

Une "volonté de dissimuler de l'argent" ? La question pour le ministre est de savoir si d'une part ces pratiques sont avérées et si elles existent toujours à l'heure actuelle au sein de la banque française. "Est-ce que la Société générale ou une filiale a ouvert à l'extérieur des comptes offshore avec la volonté de dissimuler de l'argent et d'échapper au fisc ? C'est tout ce qui m'importe", a expliqué Michel Sapin. Le ministre des Finances a donc "exigé" "de connaître l'état actuel total de la situation, l'évolution de 2012 à 2015, les raisons et les causes de l'ouverture éventuelle de nouveaux comptes offshore".