Où trouver 500.000 logements par an ?
cécile duflot © MAXPPP

Moins de places de parking, plus d'étages : Cécile Duflot a listé des pistes pour atteindre cet objectif.

Le projet. Le candidat François Hollande avait promis de construire 500.000 logements par an. Cécile Duflot, la ministre du Logement, a donc planché sur les ordonnances destinées à alléger les normes de construction. Un projet qui sera présenté jeudi en Conseil des ministres et qui doit entrer en vigueur en septembre.

> La recette Duflot pour relancer la construction

Le maître-mot : densification. Pour construire ces centaines de milliers de logements, pas question d'étendre les zones urbaines, explique-t-on dans l'entourage de la ministre écologiste. L'objectif est plutôt de densifier les zones déjà urbanisées. Autrement dit, ajouter des logements là où il y en a déjà. Les premières mesures viseront en priorité les zones où la pénurie de logement est la plus forte, comme l'Île-de-France, le Sud-Est et la Haute-Savoie.

>> Voici les principales pistes évoquées au ministère du Logement et recueillies par Europe 1.

Transformer des bureaux. Parmi les mesures envisagées, des dérogations pourraient être accordées pour transformer des bureaux en logements. 2,5 millions de mètres carrés pourraient ainsi récupérés en Île-de-France et 5 millions de mètres carrés dans l'ensemble du pays.

Moins de places de parking. Pour limiter les coûts de la construction de nouveaux logements, le ministère du Logement voudrait que des places de parking ne soient plus obligatoires pour chaque logement construit. Actuellement, certaines agglomérations imposent jusqu'à 3 places de stationnement par logement. Or, une place de parking peut coûter entre 15.000 et 20.000 euros. Ces économies pourraient faire baisser le prix des logements, espère le gouvernement. "C'est une bonne mesure immédiate", salue Guy Nafilyan, PDG du promoteur immobilier Kaufman & Broad au micro d'Europe 1. "Tant qu'il y a des transports à proximité, ça n'a aucun sens de construire trois places de parking par logement. Cela a un coût important, qui renchérit le prix des logements." 

Aligner les étages. Cécile Duflot voudrait également lutter contre "les dents creuses", c'est-à-dire aligner la hauteur des habitations. L'idée ? Ajouter des étages aux quelques immeubles qui sont plus bas que la plupart des autres bâtiments autour. 

A long terme, le gouvernement voudrait promouvoir le transférer de certaines compétences en matière de zonage des terrains constructibles de la municipalité à l'intercommunalité (les regroupements de communes). Un vaste chantier qui ne devrait être abordé que dans un second temps.