"On ne peut pas continuer comme ça"

  • A
  • A
"On ne peut pas continuer comme ça"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Jean-Pierre Raffarin, l’ancien Premier ministre, a plaidé pour une réforme des institutions.

"Je suis un partenaire loyal de la majorité mais j’entends aussi les électeurs et je dis que ça peut pas continuer comme ça pour gagner en 2012". Quelle est alors la solution ? Pour Jean-Pierre Raffarin, rien ne sert de changer de cap pour les réformes. L’ancien Premier ministre a plaidé, vendredi sur Europe 1, pour une évolution institutionnelle qui reviendrait à supprimer le Premier ministre.

Ce n'est pas une question personnelle

"La gouvernance est plus contestée que la politique", a assuré Jean-Pierre Raffarin. Pour lui, si Nicolas Sarkozy est au plus bas dans les sondages, "c’est une question institutionnelle", pas personnelle.

Le nouveau modèle proposé par Jean-Pierre Raffarin : un "régime présidentiel à la française", avec un président de la République "responsable" "mais des pouvoirs partagés avec un Parlement fort". L’ancien Premier ministre a assuré qu’il en avait parlé avec le chef de l’Etat. "Il réfléchit à ces questions, je le revois la semaine prochaine", a-t-il précisé.

"Je ne suis pas candidat"

Et pour 2012 ? "Je ne suis pas candidat", a assuré Jean-Pierre Raffarin. Pour lui, "il faut aider le président de la République à réussir". "Je pense que Nicolas Sarkozy est la chance de la majorité, il a une énergie exceptionnelle, il a une capacité de réformes réelle", a vanté l’ancien chef de gouvernement. Avant d’exiger : "Il faut qu’il écoute davantage sa majorité".