Nuit debout : "une tactique du gouvernement", selon Hortefeux

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien ministre de l'Intérieur était invité dimanche du Grand rendez-vous. 

INTERVIEW

"Les bras m'en tombent", lance Brice Hortefeux, invité dimanche du Grand rendez-vous, au sujet du mouvement Nuit debout, selon lui "un trouble à l'ordre public".

Interdire le mouvement ? "Bien évidemment". "Aujourd'hui, il n'y a pas un maire d'arrondissement qui peut organiser une braderie, une rencontre, une manifestation festive. Et aujourd'hui le gouvernement accepte cette 'Nuit debout' et 'gouvernement par terre', [...] dont les slogans sont 'niquer les flics' et 'travaillons au désordre'. Naturellement, on doit faire évacuer cet espace. Il y a des casses, des troubles, bien évidemment" qu'il faut interdire ce mouvement, assure l'ancien ministre de l'Intérieur. Et d'enchaîner "peut-être même est-ce une tactique" du gouvernement pour "parler d'autres sujets" que les sujets urgents.