Novelli refuse tout moratoire sur la baisse de la TVA

  • A
  • A
Novelli refuse tout moratoire sur la baisse de la TVA
Partagez sur :

Le secrétaire d'Etat à la Consommation a toutefois estimé que les objectifs n'étaient "pas complètement atteints".

Les objectifs liés à la baisse de la TVA dans la restauration ne sont "pas complètement atteints", a jugé Hervé Novelli lundi, même si la diminution de 1,3% des prix dans la restauration au mois de juillet est "satisfaisante". Invité d’Europe 1, le secrétaire d’Etat au Commerce et à la Consommation a concédé que le fait qu’ "un restaurateur sur deux" ait baissé ses prix n’était "pas suffisant" et qu’il fallait "aller plus loin".

Interrogé sur la demande du député (UMP) Eric Ciotti d’un moratoire sur la baisse des prix dans la restauration, Hervé Novelli a affirmé que cela n’était "pas envisageable" : "Il y a un engagement présidentiel qui a été tenu. On doit pouvoir juger du résultat du "contrat d’avenir " dans les deux ans qui viennent. Il n’est absolument pas question de se livrer à un quelconque moratoire." Le secrétaire d’Etat a annoncé la mise en place en septembre d’un fonds de modernisation de la restauration, en indiquant que les restaurateurs "qui jouent le jeu" auraient un accès facilité à ces prêts à taux intéressants.

A propos de l’entrée en vigueur de la loi autorisant le travail le dimanche, Hervé Novelli a jugé qu'elle n’était "pas du tout" ratée. Il a admis qu’il faudrait "encore quelques jours, mais je ne crois pas que ce soit catastrophique. Il fallait que cette loi soit votée, elle doit maintenant rentrer en application. Attendons quelques dimanches."

Enfin, amené à réagir sur le médiocre mois de juillet pour le tourisme en France, le secrétaire d’Etat au Tourisme a assuré que le mois d’août serait "sans contestation" meilleur, et que la France restait "la première destination mondiale", malgré un baisse d’environ "un tiers de la fréquentation étrangère". "Au total, a assuré Hervé Novelli, la saison devrait être relativement convenable", avec "autour de 80 millions" de touristes.