Nouvelle-Aquitaine : Royal menace de porter plainte contre Rousset pour diffamation

  • A
  • A
Nouvelle-Aquitaine : Royal menace de porter plainte contre Rousset pour diffamation
Ségolène Royal oppose à l'étude du cabinet Ernst & Young un rapport de la Chambre régionale des comptes, plus en sa faveur. @ JIM WATSON / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Environnement attend du président de la Nouvelle-Aquitaine qu'il cesse "ses méthodes inqualifiables", sous peine d'une plainte de sa part. 

Ségolène Royal, critiquée pour sa gestion passée de la région Poitou-Charentes, a décidé de ne pas se laisser faire. Dans l'édition de mardi du journal Sud-Ouest, le ministre de l'Environnement menace en effet de porter plainte contre Alain Rousset, l'actuel président de la région Nouvelle-Aquitaine, qui lui reproche d'avoir accumulé des dettes.

Deux rapports, deux conclusions différentes. Ségolène Royal met en avant un rapport de la Chambre régionale des Comptes qui rapporte une "trésorerie positive de 44 millions d'euros transmis à la Nouvelle-Aquitaine". Les chiffres mis en avant par Alain Rousset, fruit d'une étude menée par Ernst & Young, faisaient état, eux, d'un déficit de 132 millions d'euros de la part de la région. 

"Soit il stoppe ses méthodes, soit…". "Alain Rousset réitère régulièrement ces allégations, alors qu’il est lui-même en possession de ce rapport de la Chambre des Comptes. Trop, c’est trop ! Soit il stoppe ses méthodes inqualifiables et s’excuse, soit je porte plainte contre lui pour diffamation", menace donc la ministre de l'Environnement. 

Selon Le Canard enchaîné paru mercredi, Ségolène Royal, par le biais de son avocat, a même envoyé un courrier au président socialiste de la Nouvelle-Aquitaine afin de remettre en question les résultats de l'étude d'Ernst & Young.