Nouveau nom de région : Jean-Michel Baylet vote pour "Languedoc"

  • A
  • A
Nouveau nom de région : Jean-Michel Baylet vote pour "Languedoc"
@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Le ministre des Collectivités territoriales, originaire de la région, a par ailleurs rappelé que Toulouse est "la capitale des Etats du Languedoc". 

"Languedoc naturellement" : le ministre des Collectivités territoriales Jean-Michel Baylet a sans hésitation donné sa préférence, dimanche sur France 3, pour choisir le nom de la région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, dont il est originaire. Interrogé sur le futur nom de la grande région née de la réforme territoriale, l'ancien sénateur du Tarn-et-Garonne a répondu : "Languedoc naturellement" car "c'est la vérité historique". "Toulouse était la capitale des états du Languedoc, c'est l'histoire de cette région", a expliqué Jean-Michel Baylet, sur le plateau de l'émission "12-13 Dimanche".

"Occitanie" a la préférence des sondés. "La vérité historique c'est Languedoc. C'était et c'est ce territoire de Montpellier à Toulouse" que constitue "la région languedocienne où on parle la langue d'Oc", a ajouté l'ancien président du conseil général du Tarn-et-Garonne, héritier de la tradition radicale du Sud-Ouest. En deuxième choix, l'ancien patron du groupe de presse La Dépêche voterait pour "Occitanie", bien que "l'Occitanie était beaucoup plus large". Ce nom semble pour l'heure avoir la préférence des sondés. Pour la grande région, qui regroupe désormais les territoires de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, cinq noms sont retenus pour la consultation citoyenne qui s'ouvre le 9 mai par internet et courrier : Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie-Pays Catalan et Pyrénées-Méditerranée.

Le futur nom sera adopté le 24 juin. Cette consultation sera ouverte jusqu'au 10 juin à toutes les personnes âgées de plus de 15 ans, habitant la région ou déclarant y avoir leurs attaches. Au terme de cette consultation citoyenne, l'Assemblée plénière de la région adoptera le 24 juin une résolution sur le nouveau nom de la région. Suite à la réforme territoriale qui a fait passer le nombre de régions françaises de 22 à 13 régions, les nouvelles collectivités ont jusqu'au 1er juillet pour trouver un nom définitif à ces nouveaux territoires.