"Nous mènerons cette réforme à son terme"

  • A
  • A
"Nous mènerons cette réforme à son terme"
@ REUTERS
Partagez sur :

François Fillon a insisté mardi sur sa détermination à faire adopter sa réforme.

"Je le dis très solennellement à cette heure devant l'Assemblée nationale, nous sommes décidés à mener cette réforme des retraites à son terme", a lancé François Fillon, mardi lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale. Malgré l'ampleur des manifestations contre ce texte, le Premier ministre a tenu montrer sa détermination devant les députés.

"Nous sommes décidés à la mener à son terme, d'abord parce que c'est une réforme qui est raisonnable", a-t-il poursuivi. "Porter l'âge légal de la retraite à 62 ans quand la quasi totalité des pays européens la portent à 65 à 66 à 67 voire à 68 ans, c'est un choix raisonnable".

"Nous sommes allés au bout de ce qui est possible"

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait assuré que le gouvernement était "au bout de ce qui est possible" en matière de concessions sur la réforme des retraites, selon des participants à la réunion hebdomadaire des députés UMP à l'Assemblée.

"La tentation de l'extrême gauche et d'une partie du PS de mettre des jeunes de 15 ans dans la rue est irresponsable", a-t-il encore ajouté, dans une allusion aux blocages constatés dans certains lycées. Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel va encore plus loin : "Madame Aubry a dérapé. On a vraiment le sentiment du pompier pyromane" a t-il commenté.

Aubry appelle Sarkozy à retirer son projet

Pour sa part, l'opposition, par la voix de la première secrétaire du PS, Martine Aubry, a appelé le chef de l'Etat a retiré son projet. "Les mobilisations ont été massives. Le mouvement s'amplifie et s'élargit. C'est la plus grande vague de manifestations qu'ait connue notre pays depuis longtemps. Les Français de plus en plus nombreux, de toutes générations, disent clairement qu'ils ne veulent pas de cette réforme", a-t-elle écrit dans un communiqué.