Notre-Dame-des-Landes : Jadot "déçu et surpris"

  • A
  • A
Notre-Dame-des-Landes : Jadot "déçu et surpris"
"C'est un cas rarissime dans lequel nous sommes", a constaté Yannick Jadot.@ AFP
Partagez sur :

"Les arguments de la rapporteure publique étaient extrêmement forts sur l'illégalité de ce projet sur le fond", a rappelé lundi le candidat écologiste à la présidentielle.

Yannick Jadot, candidat d'EELV à l'élection présidentielle, s'est dit lundi "déçu et surpris" après la validation par la justice administrative des arrêtés autorisant les travaux pour la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Sur BFM TV, le vainqueur de la primaire écologiste s'étonne : "Les arguments de la rapporteure publique étaient extrêmement forts sur l'illégalité de ce projet sur le fond et là on a une cour qui, contrairement à tous les usages, ne suit pas la rapporteure publique."

Un peu plus tôt, lundi, les juges de la cour administrative d'appel de Nantes ont, contrairement aux préconisations du rapporteur public, validé lundi les arrêtés autorisant les travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, une décision cruciale pour l'avenir de ce chantier controversé.

"Un cas rarissime". "C'est un cas rarissime dans lequel nous sommes, et moi je ne peux pas déconnecter ce cas rarissime de tout ce projet, de toutes ces pressions politiques permanentes qu'il y a autour de ce projet, de cette folie à vouloir poursuivre un projet absurde et destructeur", a fait valoir Yannick Jadot.