Noriega, le dictateur décoré de la Légion d'honneur

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ex-dictateur panaméen Manuel Noriega a été nommé commandeur de la Légion d'honneur le 22 janvier 1987 et n'a jamais perdu cette décoration depuis. Or il a été condamné à pour trafic de drogue aux Etats-Unis et pour blanchiment d'argent en France où il devrait être extradé prochainement. Au Panama, son pays d'origine, le Panama, il doit toujours purger 54 ans de prison pour l'assassinat de deux leaders de l'opposition.

Depuis le 22 janvier 1987, Manuel Noriega est décoré de la Légion d'honneur. Selon la grande chancellerie de l'Ordre, cette décoration a été attribuée dans le cadre de "relations diplomatiques", sur recommandation du ministère des Affaires étrangères. Mais après de nombreuses condamnations aux Etats-Unis, en France et au Panama, pour des crimes de droit commun mais aussi des atteintes aux droits de l'homme, Manuel Noriega n'a jamais perdu sa distinction. Une décoration qui prend un sens tout particulier alors que l'ancien dictateur doit être extradé dans les jours à venir vers la France. Mardi, un juge fédéral américain a en effet approuvé son extradition vers la France Noriega a été condamné par défaut à dix ans de prison pour blanchiment d'argent dans l'Hexagone. Il était détenu aux Etats-Unis depuis 1990 après avoir été capturé par l'armée américaine lors de l'invasion du Panama ordonnée par George Bush père. L'ancien dictateur panaméen avait été condamné à 40 ans de prison, une peine réduite à 17 ans pour bonne conduite. Il doit également purger une peine de 54 ans de prison pour son implication dans la disparition et le meurtre d'opposants entre 1968 et 1989. Napoléon, en créant la Légion d'honneur, avait prévu que la dignité de "grand aigle" puisse servir à faciliter les relations diplomatiques. Or les étrangers qui reçoivent cette distinction ne relèvent pas de la discipline de la Légion d'honneur qui comprend des blâmes, une suspension, voire une radiation en fonction des comportements. Au côtés de Noriega, l'ancien dictateur roumain Nicolae Ceaucescu est lui aussi décoré de la Légion d'honneur, au nom d'"échanges diplomatiques entre chefs d'Etat".