Non, les prélèvements ne vont pas baisser en 2015

  • A
  • A
Non, les prélèvements ne vont pas baisser en 2015
@ MaxPPP
Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Selon un document budgétaire, les mesures fiscales conduiront à une hausse des prélèvements sur les ménages l'an prochain.

La discussion sur le budget au Parlement débutera la semaine prochaine. Le gouvernement communique (largement) sur la baisse de la pression fiscale, et notamment sur la diminution de l'impôt sur le revenu, dont la première tranche sera supprimée. Mais en réalité, le total des prélèvements devrait augmenter l'an prochain. C'est ce que prouve un document distribué jeudi, par souci de transparence, aux membres de la commission des finances de l'Assemblée nationale par la députée Valérie Rabault, rapporteur du budget à l'Assemblée, dont Europe 1 a obtenu copie.

>> LIRE AUSSI - Entre "pause fiscale" et rigueur : ce que prévoit le budget 2015

Habituellement, l’art des discussions budgétaires est de noyer le poisson, mais cette fois, c'est très clair. La date d’entrée en vigueur et l’impact financier de chaque mesure fiscale prise par le gouvernement depuis deux ans apparaît sur ce tableau, intitulé "Modification des prélèvements sur les ménages adoptés depuis juillet 2012".

Hausse de la pression fiscale. Or, selon les chiffres de la rapporteure, ces mesures fiscales rapporteront 18,965 milliards d'euros à l'Etat en 2015, contre 15,55 milliards d'euros en 2014. Et la hausse devrait se poursuivre en 2016. C'est le résultat de l'addition de plusieurs mesures : le relèvement de la TVA, l’augmentation des cotisations retraites, la taxe diesel, la fiscalisation de la majoration de pension pour trois enfants, etc. Evidemment, c’est une autre musique que celle servie par le gouvernement, qui promet que neuf millions de ménages bénéficieront d'allégements d'impôts en 2015…

>> LIRE AUSSI - Les impôts vont baisser pour 9 millions de foyers

Sans surprise, les parlementaires UMP ont sauté sur l'occasion. Ils se sont saisi de ce document et préparent dans le détail un débat budgétaire qui s'annonce houleux.

>> LIRE AUSSI - Budget 2015 : comment Hollande négocie avec Bruxelles