Non-cumul des mandats : "Une crétinerie, une imbécillité démagogique", pour Lagarde

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI invité dimanche d'Europe 1, la fin du cumul des mandats risque de produire des élus "déconnectés" des réalités locales.

INTERVIEW

Non, il n’y touchera pas. Malgré des protestations dans les rangs des Républicains, François Fillon a été très clair, il ne reviendra pas sur le non-cumul des mandats voulu par François Hollande. "Je pense que cette loi est une crétinerie, une imbécillité démagogique faite par monsieur Hollande parce que l’on va, malheureusement, - peut-être pas cette fois-ci mais dans le mandat d’après -, avoir des parlementaires déconnectés du terrain et qui fréquenteront plus les couloirs des partis politiques que les électeurs", a pour sa part estimé Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI invité dimanche du Grand Rendez-vous d’Europe 1/Itélé/Les Echos, et qui est toujours en train de négocier avec le Sarthois l’adhésion des centristes au projet de la droite.

Une mesure inabrogeable. "Mais je pense que personne ne reviendra dessus parce qu’un président de la République, dans la situation à laquelle nous avons affaire, qui arriverait au pouvoir et qui dirait : ‘la première des choses, c’est de rétablir le cumul des mandats’, il ne serait pas entendu des Français", souligne néanmoins le député-maire de Drancy, qui précise n’avoir lui-même pas encore tranché entre son mandat de maire et son siège de député. Le chef de file de l'UDI a déclaré qu'il annoncerait sa décision "au printemps".

"C’est une petite satisfaction donnée aux Français, c’est totalement démago mais personne ne peut revenir dessus", conclut Jean-Christophe Lagarde.