NKM pour le mariage homo mais pas l'adoption

  • A
  • A
NKM pour le mariage homo mais pas l'adoption
NKM est opposée à "une démarche qui peut conduire à l’adoption par des couples homosexuels".@ EUROPE 1
Partagez sur :

La postulante à la tête de l’UMP a sous-entendu qu’elle s’opposait pour cela au mariage gay.

Actuellement en campagne pour la présidence de l’UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet a laissé entendre qu’elle n’était pas favorable au mariage homosexuel lundi sur Europe 1. L’ex-ministre de l’Ecologie avait plusieurs fois laissé entendre que l’union entre personnes du même sexe recueillait son assentiment. Mais ce sont les conséquences d’une telle légalisation qui inquiètent NKM.

"Pour moi, le problème ce n’est pas d’officialiser, donner une légitimité à l’union homosexuelle, pour moi c’est tout à fait légitime", a expliqué l’ex-ministre. "Pour moi, la question c’est l’adoption par les couples homosexuels. Personnellement, je n’y suis pas prête, je trouve que ce n’est pas une bonne idée", a poursuivi Nathalie Kosciusko-Morizet, qui en a conclu : "Je ne suis pas pour une démarche qui peut conduire à l’adoption par des couples homosexuels", a-t-elle affirmé.

Le mariage gay, un des prochains dossiers du gouvernement

NKM prend là une position majoritaire dans la base de l'UMP. Surtout depuis que l'actuel gouvernement a annoncé son intention de légaliser le mariage gay. Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, a assuré début août sur Europe 1 que le texte sur le mariage gay "sera présenté au parlement et voté au parlement". "Il faut bien comprendre que cela fait partie d'un des soixante engagements de François Hollande et nous avons pour objectif, avec l'ensemble du gouvernement, de tenir ces engagements", assure-t-elle.

La réaction ne s'est pas faite attendre, notamment du côté de l'Eglise catholique. Le cardinal André Vingt-Trois a adressé à tous les évêques de France une lettre, en prévision de la traditionnelle prière de l’Assomption, le 15 août prochain. Dans chaque paroisse, les croyants pourront entendre les mêmes mots, un fait inédit avec un message clair : les croyants sont invités à s'opposer au mariage entre personnes du même sexe.

Les personnalités de l'UMP sont elles plus divisées. Nadine Morano (UMP), catholique et pro-mariage homosexuel, a indiqué lundi qu'elle ne suivrait pas la consigne des évêques de France. Xavier Bertrand, Christine Boutin ou encore Christian Vanneste sont clairement contre l'union homosexuelle.