NKM pour la mise en place d'un "service national court" pour filles et garçons

  • A
  • A
Partagez sur :

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire de la droite, invitée lundi sur Europe 1, a dévoilé sa proposition pour rapprocher les jeunes de l'armée.

Pas de rétablissement du service militaire mais un "service national", c'est ce que propose Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme candidate à la primaire de la droite. Invitée de la matinale spéciale d'Europe 1 lundi, elle a précisé les contours de cette mesure, qu'elle souhaiterait faire passer si elle devenait présidente de la République en 2017.

Trois mois pour apprendre à défendre. Le "service national" façon NKM n'aurait, selon la candidate, rien à voir avec ce qui se faisait "il y a 20 ans". Garçons et filles devraient y prendre part pour une durée de "trois mois". Un temps nécessaire pour "faire un vrai travail de cohésion, apprendre les gestes qui défendent et apprendre les gestes qui sauvent", assure Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Aujourd'hui, on appelle les jeunes à entrer dans la réserve opérationnelle (mobilisée après l'attentat de Nice, elle est composée d'hommes et de femmes volontaires qui servent 30 jours par an dans l'armée, ndlr). Mais beaucoup n'ont aucun contact avec l'armée", déplore la candidate. Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite ainsi que le service national fonctionne "comme une préparation à la réserve opérationnelle".