NKM : "On vient de passer quatre années de godille gouvernementale"

  • A
  • A
NKM : "On vient de passer quatre années de godille gouvernementale"
Nathalie Kosciusko-Morizet
Partagez sur :

Nathalie Kosciusko-Morizet n'a pas mâché ses mots mercredi matin pour qualifier le président François Hollande qui, selon elle, "croit qu'on peut embrouiller les Français". 

Alors que ce mercredi s'annonce comme une nouvelle épreuve de force menée par la CGT et Force Ouvrière contre le gouvernement, pour Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée d'Europe 1 mercredi, ces mobilisations ne sont que le fruit de la politique menée par le gouvernement. "Regardez l’état dans lequel est le pays, il y a une grève reconductible à la SNCF, les routiers bloquent les routes et de plus en plus de casseurs manifestent contre la loi El Khomri", a répondu la députée Les Républicains de l'Essonne à Jean-Pierre Elkabbach. 

"Le fruit du mensonge". Pour la candidate à la primaire de la droite il y a donc deux enseignements à tirer de ces mobilisations. "Tout d’abord pour bien gouverner, il ne faut pas mentir aux Français car tout cela est le fruit du mensonge. Et la deuxième remarque, qui peut paraître paradoxale, c’est que je pense qu’il est plus facile de faire des grandes réformes refondatrices définitives que des petites réformes perpétuelles auxquelles nous a habituées le gouvernement. Les Français ont toujours l’impression que le gouvernement prépare la prochaine petite réforme", a-t-elle ainsi affirmé. 

"François Hollande croit qu'on peut embrouiller les Français". Face à cette exaspération, Nathalie Kosciusko-Morizet n'exclut donc pas de voter la motion de censure que pourrait présenter les frondeurs socialistes en juillet, à l’occasion de la deuxième lecture à l’Assemblée Nationale de la loi Travail. "On vient de passer quatre années de godille gouvernementale avec un président qui n’a pas de cap, qui n’a pas de vision et qui utilise son habileté politique à son seul profit", a violemment fustigé la députée de droite, avant d'ajouter que, "le président François Hollande raconte vraiment n’importe quoi. Il était par exemple hier sur votre antenne et, sur les chiffres du chômage, il a comparé des catégories qui ne sont pas comparables. Il croit qu’on peut embrouiller les Français!". 

François Hollande a également promis mardi sur Europe 1 que les impôts allaient continuer à baisser en 2016. Une promesse à laquelle ne croit pas du tout Nathalie Kosciusko-Morizet. "On ne peut pas mentir aux Français. Pendant quatre ans, le président François Hollande a augmenté les impôts et aujourd’hui, il se place en candidat et affirme qu’il va les baisser. Mais ce n’est pas un cadeau, c’est une restitution", a ainsi affirmé la député de l'Essonne.