Nihous prêt à céder aux sirènes de l’UMP

  • A
  • A
Nihous prêt à céder aux sirènes de l’UMP
Partagez sur :

Après le MPF de Philippe de Villiers, Chasse Pêche Nature Traditions discute avec Xavier Bertrand d'un rapprochement avec l'UMP.

Le président du mouvement Chasse Pêche Nature Traditions souffrirait-il de solitude ? "Seul, on ne peut plus rien faire. Soit on est condamné à la marginalité, soit on s'agglutine à un gros parti." Dans une interview au Figaro, Frédéric Nihous évoque un rapprochement avec l’UMP.

"Les discussions sont en cours. J'ai rencontré Xavier Bertrand en juillet", explique l’ancien membre de la fédération RPR du Nord. Il n’est pas prêt à céder son fond de commerce pour autant."On veut le règlement d'un certain nombre de dossiers auxquels on tient comme celui des dates d'ouverture de la chasse au gibier d'eau, celui de la sylviculture dans le sud-ouest ou encore la diversité agricole. Le secrétaire général de l'UMP s'est montré ouvert. Si ça marche, on intégrera le comité de liaison de la majorité présidentielle."

Le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers, en est lui à un stade plus avancé. Les négociations sont prévues après la réunion de rentrée du comité de liaison de la majorité présidentielle en septembre. Frédéric Nihous juge la décision du MPF "courageuse, pragmatique et lucide".

La force du mouvement créé en 1989 était pourtant "sa capacité à fédérer sur un discours identitaire et protestataire des gens venant de la droite dure à la gauche dure et des gens qui ne participaient plus au jeu électoral, depuis longtemps dépolitisés", explique le directeur-adjoint de l'Ifop, Jérôme Fourquet. "Le PS ne veut pas discuter avec nous. Seul l'UMP nous propose des choses. Dont acte", se justifie Nihous.

Malgré une alliance avec le MPF sous la bannière de Libertas aux européennes, CPNT a perdu ses trois sièges européens acquis en 2004.