Nigeria : deux ex-Premières dames mobilisées

  • A
  • A
Nigeria : deux ex-Premières dames mobilisées
@ REUTERS
Partagez sur :

BONNE CAUSE -  Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy se sont retrouvées mardi place du Trocadéro, à Paris, pour demander la libération des lycéennes enlevées.

Valérie Trierweiler, Carla Bruni-Sarkozy, Sandrine Kiberlain, Alexandra Lamy,... plusieurs célébrités dont deux ex-Premières dames se sont retrouvées mardi place du Trocadéro, à Paris, pour demander la libération des 200 lycéennes enlevées par Boko Haram au Nigeria, le 14 avril dernier.

trocadero

Valérie Trierweiler, qui avait annoncé sa venue à la manifestation via un tweet, a confié avoir été marquée par la détresse du père d'une de ces lycéennes. "Le déclic pour moi, c'est quand j'ai entendu l'un des pères de ces jeunes filles pleurer et dire que tous les pays du monde s'étaient mobilisés pour retrouver l'avion disparu (NDLR : le Boeing de la Malaysia Airlines) alors qu'on était sûrs que tous les passagers étaient morts et que personne ne faisait rien pour trouver les jeunes filles qui étaient vivantes", a indiqué au micro d'Europe 1 l'ancienne compagne de François Hollande. "Quand j'ai entendu ce père, j'en ai eu la chair de poule et je me suis dit  'c'est pas possible que personne ne fasse rien", a ajouté l'ancienne Première dame, pour qui "il n'est jamais trop tard pour agir".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

CHANTAGE - Boko-Haram veut échanger les lycéennes contre des prisonniers

DÉBAT - Qui sont ces terroristes de Boko Haram qui "vendent" 276 lycéennes au Nigéria ?

ZOOM - Boko Haram, "une secte qui s'appuie sur un business florissant"

NIGERIA - La France "fera tout pour aider"