Nicolas Sarkozy soigne les expatriés

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy soigne les expatriés
Nicolas Sarkozy a écrit un mail aux éxilés français pour les rassurer à propos de l'impôt lié à la nationalité, dont il a fait état lundi.@ Reuters
Partagez sur :

600.000 courriels, signés du président-candidat, ont été envoyés pour les rassurer.

Ils sont 600.000 à avoir reçu un courriel de Nicolas Sarkozy vendredi. C'est ce que révèle Le Figaro. Le président-candidat a écrit aux expatriés qui avaient communiqué leur adresse mail, sur la liste consulaire. Le candidat de l'UMP voulait les rassurer quant à l'impôt sur les revenus du capital des exilés fiscaux qu'il a proposé lundi.

"Un 'besoin d'information' des Français de l'étranger était remonté jusqu'à l'équipe du président", a assuré son directeur de campagne, Guillaume Lambert, au journal.

"Tout exilé fiscal qui est parti à l'étranger dans le seul but d'échapper à l'impôt français devra déclarer à l'administration française ce qu'il a payé comme impôt à l'étranger. Et si c'est inférieur à ce qu'il aurait payé sur les revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence", avait détaillé lundi l'actuel chef de l'Etat.

NKM s'adresse directement à eux

Le courrier est accompagné d'une vidéo de la porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle leur explique qu'ils ne doivent pas s'inquiéter et précise que "le Président a opéré une distinction très nette entre 'exilé fiscal' et 'expatrié'. Il a précisé que cet impôt ne toucherait pas les expatriés qui, par leur activité professionnelle à l'étranger, font rayonner la France hors de ses frontières", rappelle-t-elle.

"Une distinction très nette entre 'exilé fiscal' et 'expatrié" :

Cette décision d'écrire aux expatriés français n'est pas innocente. "On veut combattre les exilés fiscaux, mais on soutient à fond les expatriés", a affirmé le directeur de campagne du président-candidat au Figaro. Mais surtout la voix des 2.500.000 expatriés français vont peser de leur poids lors de l'élection présidentielle.