Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé enterrent la hache de guerre

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé enterrent la hache de guerre
Partagez sur :

DÉGEL - L'actuel patron de la droite tenterait de se rapprocher de son prédécesseur pour éviter de nouvelles révélations sur l'affaire Bygmalion.

On les disait irréconciliables. Pourtant, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé seraient sur le point d'enterrer la hache de guerre. Selon nos informations, le président de Les Républicains tente de se rabibocher avec son ancien ami. Il lui aurait même proposé de dîner ensemble, avant de promettre que Carla Bruni allait appeler Nadia, la femme de Jean-François Copé.

Dégel entre Hortefeux et Lavrilleux. Au même moment, Brice Hortefeux, qui compte parmi les plus proches lieutenants de Nicolas Sarkozy, aurait entamé un rapprochement avec Jérôme Lavrilleux, ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé. Les deux hommes, qui siègent au Parlement européen, se voient très régulièrement à Bruxelles ou à Strasbourg.

Une main tendue désintéressée ? Serait-ce la fin d'une guerre ouverte à droite ou une simple stratégie ? Interrogé sur le sujet, Jérôme Lavrilleux ne "peut imaginer" que cette main tendue soit motivée par autre chose que "la sincérité et le désintéressement". Reste que l'ancien président de la République a tout à y gagner. Il lui faut d'abord dissuader Jean-François Copé de se présenter à la primaire à droite, menace que Nicolas Sarkozy prend très au sérieux.

Guerre ouverte autour de Bygmalion. Surtout, un armistice est nécessaire pour éviter de nouvelles révélations sur l'affaire Bygmalion. Le 13 octobre dernier, dans un entretien à L'Obs, Jérôme Lavrilleux avait accusé Nicolas Sarkozy de se défausser de ses responsabilités dans la dérive de ses comptes de campagne. "Il n'y a que Nicolas Sarkozy pour dire dans sa déposition que cette affaire ne concerne pas sa campagne. C'est un système de défense voué à un échec total", affirmait-il alors. Une offensive lancée après que l'ancien chef de l'Etat avait, lors d'une audition libre début septembre, accablé Jean-François Copé dans l'affaire Bygmalion.

Coexistence pacifique. L'ambiance était donc glaciale entre les deux hommes, et risquait de se refroidir encore avec la sortie, prévue début 2016, du livre de Jean-François Copé. Intitulé Le sursaut français, cet ouvrage pourrait être un ballon d'essai, lancé pour tester ses soutiens en vue d'une candidature à la primaire. Sans compter qu'il pourrait contenir des critiques du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sur son blog personnel, l'ancien patron de l'UMP a d'ores et déjà pointé la diminution des effectifs policiers dont l'ancien président est responsable. Dans ce contexte, il y a donc peu de chances pour que les relations entre les deux hommes aillent au-delà de la coexistence pacifique.