Nicolas Bay (FN) : Après le Brexit, "il faut que les Français puissent s'exprimer"

  • A
  • A
Partagez sur :

BREXIT - Pour l'eurodéputé frontiste, les Britanniques "montrent de nouveau la voie". Et la France devrait, elle aussi, organiser un référendum sur une sortie de l'Union européenne.

INTERVIEW

"Le peuple britannique a parlé", et le Front national s'en réjouit. Nicolas Bay, eurodéputé frontiste, a ainsi salué, vendredi sur Europe 1, le résultat du référendum au Royaume-Uni sur le Brexit. Les partisans d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ont remporté le scrutin, avec environ 52% des voix, selon des résultats provisoires.

Un référendum en France. Pour Nicolas Bay, ce référendum, synonyme de "vent de liberté", doit servir de modèle en France. "Il faut maintenant que les Français puissent s'exprimer", a-t-il déclaré, tandis que Marine Le Pen, présidente du Front national, appelait elle aussi, sur Twitter, à organiser un vote.



Le secrétaire général du Front national s'est prononcé pour un référendum en France "dans les prochaines semaines ou les prochains mois", disant espérer que les Français "feraient le même choix courageux que les Anglais". 

Une Europe différente. "C'est l'occasion de construire différemment l'Union européenne", a poursuivi Nicolas Bay. "Les Britanniques en avaient saisi les méfaits avant les autres : ils n'étaient pas dans Schengen, ils n'étaient pas dans l'Euro. Aujourd'hui, ils montrent de nouveau la voie." L'eurodéputé frontiste s'est prononcé pour "une Europe des peuples, des libertés, des Nations". Selon lui, "la seule Europe qui fonctionne, c'est celle de la fusée Ariane et d'Airbus", une Europe "des coopérations souveraines".