NDDL : "De qui se fiche Ségolène Royal ?", demande Bruno Retailleau

  • A
  • A
Partagez sur :

Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et défenseur du futur aéroport, a vivement critiqué la position de Ségolène Royal, opposante notaire au projet. 

INTERVIEW

Les sorties de Ségolène Royal sur Notre-Dame-des-Landes sèment le trouble. La ministre de l’Environnement a réitéré ce week-end son opposition au projet d’aéroport, contre l’avis du Premier Ministre Manuel Valls.

Une position sévèrement critiquée par Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et défenseur du projet. "Mais de qui se fiche Ségolène Royal", s’est interrogé le président de la Région Pays de la Loire, mardi soir au Club de la presse d'Europe 1.

"C’est de la ‘ségocratie’ participative." "On a eu un référendum avec un résultat clair et net. Il faut respecter la parole du peuple, ce que ne fait pas Ségolène Royal. Elle a dit qu’il fallait un autre référendum juste parce que le résultat ne lui convient pas. C’est de la ‘ségocratie’ participative !", a poursuivi Bruno Retailleau.

"Elle oublie qu’elle a signé le décret de la consultation qui prévoyait la question. De qui se fiche-t-elle ? Est-ce qu’elle a au sein du gouvernement une position particulière qui lui permet de supplanter le Premier ministre ?", a conclu le président de la Région Pays de la Loire. La position de Ségolène Royal a été critiquée par Manuel Valls lui-même, ainsi que par plusieurs personnalités de gauche, dont Bruno Le Roux, chef de file des députés PS