ND-des-Landes : Royal attend "l'issue des recours"

  • A
  • A
ND-des-Landes : Royal attend "l'issue des recours"
@ REUTERS
Partagez sur :

PRUDENCE - La ministre de l'Ecologie a indiqué souhaiter attendre "l'issue des recours" déposés contre le projet d'aéroport avant toute décision.

Ségolène Royal se positionne, une nouvelle fois, dans la droite ligne de Jean-Marc Ayrault, l'ancien Premier ministre. La ministre de l'Ecologie a en effet indiqué dimanche souhaiter attendre "l'issue des recours" déposés contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes avant toute décision.

Royal favorable à un dialogue sur NDDL. "Je souhaite attendre, comme Jean-Marc Ayrault l'avait dit, l'issue des recours", a-t-elle déclaré lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro sur ce sujet de désaccord avec les écologistes. Interrogées sur ses déclarations passées sur le sujet, la ministre de l'Ecologie a reconnu avoir "toujours pensé que le dialogue devait se renouer autour d'un projet élaboré avant même que le TGV Nantes-Paris existe et qu'il fallait peut-être remettre les choses à plat".

Confié en 2010 au groupe Vinci pour remplacer l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique, le projet de nouvel aéroport de Notre-Dame des-Landes est de facto gelé en raison de procédures engagées par des opposants, qui doutent de sa pertinence et craignent un impact irréparable sur l'environnement dans une zone humide de bocage.

Elle ne souhaite pas d'impôts supplémentaires. Interrogée également sur ses ambitions au ministère de l'Ecologie, Ségolène Royal, a affirmé dimanche qu'elle refusait que "la cause de l'écologie se résume à des impôts supplémentaires", en référence au dossier épineux de l'écotaxe poids lourds. Interrogée sur l'écotaxe, dont elle a souhaité la remise à plat jeudi, elle s'en est remise au rapport qu'une mission d'information parlementaire doit remettre dans une quinzaine de jours sur ce sujet. "Je ne voudrais pas que la première décision du gouvernement soit un impôt nouveau", a-t-elle toutefois lâchée.

Elle veut le secrétariat d'Etat aux Transports. Mais Ségolène Royal ne compte pas résumer son travail à la gestion du dossier de l'ecotaxe. Elle a d'ailleurs affirmé dimanche qu'elle avait demandé qu'un secrétaire d'Etat aux Transports soit rattaché à son ministère.  "J'ai demandé un secrétaire d'Etat aux transports" au Premier ministre Manuel Valls, a déclaré Mme Royal lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro. "Les transports sont de toute façon rattachés au ministère de l'Ecologie et du développement durable", a-t-elle affirmé, soulignant toutefois qu'il s'agit d'un "sujet inter-ministériel".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

MISE EN BOUCHE - Ecotaxe : Royal commence fort

SONDAGE - Royal à l'Ecologie : un Français sur six approuve

LA SORTIE - Ségolène Royal pour "une remise à plat" de l'écotaxe

RETOUR SUR - N-D-des- Landes : Ayrault laisse la justice trancher