ND-des-Landes n'est pas un "caprice"

  • A
  • A
ND-des-Landes n'est pas un "caprice"
Ecologistes, Front de gauche, mais aussi Front national… Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à Nantes, soutenu par Jean-Marc Ayrault, réunit contre lui une grande partie de la classe politique.@ REUTERS
Partagez sur :

FACT CHECKING - Les arguments en faveur du projet d'aéroport ont même un temps séduit les écolos.

Le contexte.Écologistes, Front de gauche, mais aussi Front national… Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à Nantes, soutenu par le Premier ministre et ancien maire de la ville, Jean-Marc Ayrault, réunit contre lui une grande partie de la classe politique. Le week-end dernier, une manifestation a rassemblé entre 13 et 40.000 opposants au projet. Malgré la grogne, l'exécutif ne change pas d'avis. "L'aéroport se fera" martèle le chef du gouvernement.

>> LIRE AUSSI : Notre-Dame-des-Landes ébranle la majorité

La phrase."Je suis du côté des opposants à cet aéroport. Je pense que l'aéroport de Nantes n'est absolument pas saturé. Je pense que c'est un caprice de grand féodal qui veut avoir son aéroport. Certains voulaient leur guerre, d'autres leur aéroport".  Elle est signée Marine Le Pen, sur RTL dimanche.

>>> Le projet n'est-il qu'un "caprice", comme le sous-entend la présidente du FN ? Pas vraiment. Comme l’a montré jeudi matin le vrai-faux de l’info de Laurent Guimier, sur Europe 1, les arguments en faveur du projet avaient même un temps séduit certains écologistes…

 

Un projet antérieur au "baron" Ayrault. Le premier argument qui prouve que l'aéroport n'est pas un "caprice" de Jean-Marc Ayrault est historique. C’est un vieux projet lancé en 1965. Or, l'actuel Premier ministre n'avait que 15 ans à l’époque, et assez peu de pouvoirs pour enclencher les choses.

Désengorger l'aéroport de Nantes. L’argument principal qui plaide pour cet aéroport, c’est d’absorber l’augmentation du trafic, comme c’est le cas dans toutes les métropoles régionales. C'est un "objectif majeur" avançait la Cour des Comptes en 2008. Et pour cause : en 2010, la croissance du nombre de passagers à l’aéroport de Nantes a bondi de +14,4%... Un record de France !

Décentrer le trafic parisien.  Il y a un troisième argument pour "dédouaner" Jean-Marc Ayrault : c’est un rapport des opposants au fameux "3e aéroport", prévu au début des années 2000 dans le Bassin parisien.

>> Pour le rapport en intégralité, cliquez ici

Ce rapport, publié en 2007, a entre autres été écrit par les associations écologistes Les amis de la Terre et France nature environnement. Voilà ce qu'ils écrivaient à propos de Notre-Dame-des-Landes: "il semble évident que ce projet contribuera d'une manière appréciable à la décentralisation du trafic parisien. Il évitera à des provinciaux une inutile et nuisante correspondance à Paris." Ils y voyaient par ailleurs une implantation susceptible d'écarter les dangers d'une trop grande proximité" avec Nantes.