Nationalisation de STX : "un plébiscite et un soutien massif au gouvernement"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour le directeur du Département Opinion de l'Ifop, les Français ont plébiscité une décision gouvernementale qui montre un grand pragmatisme de la part d'Emmanuel Macron.

INTERVIEW

Le gouvernement a annoncé cette semaine la nationalisation temporaire de STX France, faute d'un accord avec l'entreprise italienne qui devait racheter 50% du capital. Et, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, une très large majorité des Français est d’accord avec cette décision. 

Un chantier naval, fleuron de l'industrie française et pourvoyeur d'emplois. "70% des personnes que nous avons interrogées estiment que c'est une bonne décision. Donc c'est un plébiscite et un soutien franc et massif au gouvernement. Cela peut s'expliquer par au moins trois raisons", détaille Jérôme Fourquet, directeur de Département Opinion de l'Ifop au micro d'Europe 1.

"D'abord parce qu'un chantier naval, c'est la grandeur d'un pays. Deuxième raison : un chantier naval renvoie à l'univers de l'industrie lourde, la grande industrie. Et puis enfin, dans l'imaginaire collectif, et pas seulement dans l'imaginaire, un chantier naval emploie beaucoup de monde et donc il était normal et nécessaire que l'État devienne actionnaire majoritaire et principal de ce chantier."

Un président pragmatique. Si le résultat de ce sondage s'explique par des raisons symboliques, le président Macron a aussi fait un choix politique, selon Jérôme Fourquet. "Ces dernières semaines, les mesures annoncées par le gouvernement étaient plutôt d'inspiration libérale : la réforme du code du travail, les annonces de baisses dans un certain nombre de budgets... Et là, on voit bien qu'Emmanuel Macron est aussi capable de faire preuve d'un grand pragmatisme et de prendre des décisions très colbertistes, très étatistes. Emmanuel Macron a préféré jouer la carte purement nationale plutôt que celle du partenariat européen."