Nathalie Kosciusko-Morizet a réuni deux tiers des parrainages pour la primaire de droite

  • A
  • A
Nathalie Kosciusko-Morizet a réuni deux tiers des parrainages pour la primaire de droite
@ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Pour pouvoir participer, les candidats doivent obtenir le parrainage de 250 élus dans 30 départements et 2.500 adhérents du parti des Républicains.

Nathalie Kosciusko-Morizet a affirmé dimanche posséder deux-tiers des parrainages nécessaires à sa candidature aux primaires du parti de droite. "L'enjeu, c'est de réussir à maintenir ce rythme", poursuit celle qui doit réunir avant le 9 septembre la signature de 250 élus de 30 départements, dont 20 parlementaires, et celles de 2.500 militants Les Républicains.

"Un travail de dentellière." Nathalie Kosciusko-Morizet se montre très critique sur les conditions de participation à la primaire, décidées par la direction du parti. "Il y a quelque chose d'assez scandaleux. On nous demande à nous candidats, d'aller chercher 2.500 parrainages d'adhérents sans avoir le fichier des adhérents donc sans connaître leur adresse ni leur mail, rien", déclare-t-elle dans un entretien au Journal du Dimanche. Elle raconte que pour obtenir ses parrainages, elle impose " une dizaine de coups de fil par jour à des maires et des élus", dans ce qu'elle décrit comme "un véritable travail de dentellière."

Limiter l'accès à la primaire. Nathalie Kosciusko-Morizet a souvent dénoncé la volonté de la direction du parti de "limiter l'accès à la primaire plutôt que de l'ouvrir." Refusant d'accuser directement Nicolas Sarkozy, elle raconte néanmoins que "des gens qui ont adhéré au parti au mois de juin et qui, 15 jours plus tard, recevaient des mails de l'association des amis de Nicolas Sarkozy les invitant à parrainer Nicolas Sarkozy, pas encore candidat."