Nadine Morano : "Sarkozy fait une faute politique majeure"

  • A
  • A
Nadine Morano : "Sarkozy fait une faute politique majeure"
@ Capture d'écran TF1
Partagez sur :

Nadine Morano, invitée de TF1 après son exclusion de la liste de droite pour les élections régionales dans l'est, a estimé jeudi que Nicolas Sarkozy faisait "une faute politique majeure". 

"Une faute politique majeure". Voilà l'expression employée jeudi soir par Nadine Morano lors du 20 Heures de TF1 à l'encontre de son ancien mentor, Nicolas Sarkozy après la décision de l'exclure de la liste de droite des élections régionales après ses propos sur la France, "un pays de race blanche"

"Ma phrase a été manipulée". "J'ai été profondément choquée, ma phrase a été manipulée", explique l'eurodéputée. "Quand j'entends Nicolas Sarkozy dire : 'la France n'est pas une race", je n'ai jamais dit ça donc ça me choque, lui qui avait pourtant une liberté d'expression", attaque-t-elle. "Je crois qu'il fait une faute politique majeure de dire cela et de ne pas laisser libre le débat", ajoute-t-elle. 

"Si des Français ont été blessés, je m'en excuse". "Beaucoup de militants et sympathisants ont été très choqués par la réaction de ma famille politique avec les milliers de mails que je reçois", a par ailleurs affirmé Nadine Morano. Elle a néanmoins concédé ceci : "je n'ai pas fait de lettre d'excuse mais si des Français ont été blessés, je m'en excuse avec la manipulation de phrase qui a été faite mais certainement pas sous la menace de me retirer un poste". 

"Apporter aux Français un langage de vérité". Celle qui se dit "très triste" de ne plus conduire la liste LR en Meurthe-et-Moselle a expliqué qu'elle voyait "beaucoup de ces militants la (me) rejoindre au 'Rassemblement pour le peuple de France'" qu'elle a créé. L'eurodéputée a aussi réaffirmé sa volonté d'être candidate à la primaire de la droite. "J'ai envie d'apporter aux Français un langage de sincérité, de vérité", conclut-elle. 


Nadine Morano s'excuse auprès des Français et accuse Sarkozy de "faute politique majeure"