Muselier, l’Institut du monde arabe avant Marseille ?

  • A
  • A
Muselier, l’Institut du monde arabe avant Marseille ?
Renaud Muselier vise la mairie de Marseille lors des municipales de 2014.@ Maxppp
Partagez sur :

L’élu marseillais devrait être nommé président de l’IMA, un tremplin pour les municipales 2014.

La présidentielle de 2012 n’est pas encore passée que Nicolas Sarkozy semble déjà penser aux municipales de 2014 en général, et au scrutin marseillais en particulier. Selon les informations d’Europe 1, le chef de l’Etat a décidé, dans cette optique, de donner un coup de pouce à Renaud Muselier. Alain Juppé va en effet proposer mercredi au conseil d’administration de l’Institut du monde arabe (IMA) de nommer le député des Bouches-du-Rhône président de l’organisme, en remplacement de Dominique Baudis, devenu Défenseur des droits. En dirigeant une institution tant culturelle qu’internationale - l’IMA est soutenue par une vingtaine de pays membres de la ligue arabe - Renaud Muselier changerait de dimension.

L’enjeu, c’est donc la succession de l’UMP Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille. Certes, le Parti socialiste local est mal en point, suite à l’affaire Guérini, mais le dernier scrutin municipal s’est joué à très peu de chose en 2008 (50.5% des voix pour Jean-Claude Gaudin contre 49,5% pour Jean-Noël Guérini). Le sénateur-maire de Marseille, déjà peu enclin à laisser la place, ne se désisterait donc qu’en faveur d’un candidat ayant la stature pour gagner. Or, pour l’heure, Renaud Muselier, qui lorgne le poste depuis de nombreuses années, n’a pas l’aura nécessaire. Un passage à la tête de l’IMA pourrait constituer un début de solution à ce problème.

Une désignation acquise ?

La nomination du député des Bouches-du-Rhône ne devrait être qu’une formalité. Les ambassadeurs des pays arabes qui siègent au conseil d’administration de l’Institut du monde arabe connaissent et apprécient l’action de Renaud Muselier au sein d’un autre organisme. Le député UMP est en effet à la tête du conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée. A ce titre, il a par exemple coordonné un don de 500.000 ouvrages à la grande bibliothèque d’Alexandrie.

Sa désignation semble tellement acquise que Renaud Muselier et Dominique Baudis devraient se retrouver la semaine prochaine lors d’un déjeuner aux allures de préparation à une passation de pouvoir.