Municipales : les Français favorables à un vote sanction

  • A
  • A
Municipales : les Français favorables à un vote sanction
@ MAXPPP
Partagez sur :

SONDAGE - L'alliance UMP-UDI est créditée de 29% des intentions de vote, devant le PS (21%) et le FN (17%).

Le sondage. Les listes soutenues par l'UMP et l'UDI sont placées en tête des intentions de vote pour les élections municipales de mars avec 29%, devant le Parti socialiste (21%) et le Front national (17%), selon un sondage Ifop* publié dans Le Journal du Dimanche.

Selon cette même enquête, 11% des sondés souhaitent voter pour des listes du Front de Gauche et 8% pour Europe-Ecologie-les Verts. Dix pour cent des personnes interrogées disent ne vouloir voter pour aucune de ces listes et 4% ne se prononcent pas. En terme de participation, 67% des sondés comptent aller voter (contre 65% début janvier) et 33% pensent donc s'abstenir pour les scrutins des 23 et 30 mars. 

Un intérêt grandissant. Un autre sondage, paru vendredi indiquait que l'intérêt des Français pour les municipales va croissant, 59% d'entre eux s'y intéressant alors qu'ils n'étaient que 55% en janvier, selon un sondage TNS Sofres-Sopra Group pour LCI et Metronews sur le scrutin des 23 et 30 mars. Par ailleurs, 59% des personnes interrogées souhaitent que les électeurs "se prononcent uniquement sur les enjeux locaux" lors du scrutin, au lieu de 63% en janvier.

Copé et Fillon bientôt réunis sur scène. Alors que les deux hommes continuent de se livrer bataille en interne, Jean-François Copé, le président de l'UMP, et l'ex-Premier ministre François Fillon se retrouveront en meeting à Strasbourg le 5 mars, pour la première fois de la campagne municipale, a indiqué samedi l'UMP. Les deux responsables, qui s'affrontèrent avec violence fin 2012 pour la tête du premier parti d'opposition, iront soutenir Fabienne Keller, qui tente de reconquérir la métropole alsacienne.

Le FN promet des triangulaires partout, ou presque.De son côté, le FN a confirmé qu'il comptait se maintenir partout où il le pourrait. "Il y aura peut-être quelques exceptions si des personnalités politiques se sont différenciées, mais la règle générale sera que nous nous maintiendrons sans complexes au second tour", a souligné la présidente du FN, Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse à Voreppe, près de Grenoble, en marge d'un meeting de soutien aux têtes de listes de la région.
>> A lire aussi : La justice enquête sur le patrimoine de Jean-Marie Le Pen

* Le sondage a été effectué par téléphone les 7 et 8 février 2014 selon la méthode des quotas sur un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

sur le même sujet, sujet,

VIDEO - Municipales : ces clips de campagne qui nous ont fait rire

DÉCRYPTAGE - Pape Diouf, potentiel premier maire noir de France ?

PARIS - Hidalgo et NKM battues dans leur arrondissement ?

LILLE - Aubry sereine pour les municipales