Municipales : Copé et Fillon vont faire meeting commun

  • A
  • A
Municipales : Copé et Fillon vont faire meeting commun
Cela fait plus d'un an et demi que Jean-François Copé et François Fillon ne sont pas apparus sur la même estrade.@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 -  Les deux rivaux de l’UMP, accompagnés d’Alain Juppé, vont afficher sous peu leur union.

Il s’agira sans doute, pour l’un comme pour l’autre, de faire de gros efforts de self control. Jean-François Copé et François Fillon, les deux meilleurs ennemis de l’UMP, qui se sont déchirés à l’automne 2012 dans une guerre des chefs que leur parti n’a pas encore digéré, vont faire meeting commun dans les prochaines semaines. Selon les informations d’Europe 1, les deux rivaux, inquiets de la déliquescence du parti dans l’opinion alors que se profilent les municipales, souhaitent s’afficher ensemble pour tenter de renvoyer au second plan les divisions internes. Et pour que la photo de famille soit complète, ils seront accompagnés d’Alain Juppé, qui, dans sa posture de sage de l’UMP, est actuellement très populaire au sein de sa formation.

Une idée signée François Fillon. C’est l’ancien Premier ministre qui a lancé l’idée de retrouver sur la même estrade trois rivaux, plus ou moins candidats à la primaire de 2016 en vue de la présidentielle. L’ancien Premier ministre, en décrochage dans les sondages après ses sorties sur le Front national, souhaitait reprendre la main. Alain Juppé a tout de suite accepté, tout en proposant un casting plus large pour inclure la jeune génération.

Copé d’accord, mais agacé. Du côté de Jean-François Copé, la réponse a également été positive, mais un brin agacée. L’entourage du président de l’UMP aurait souhaité que François Fillon prenne le téléphone pour que les deux hommes parlent directement du projet. Ils se sont enfin parlé jeudi matin, selon l'entourage de François Fillon. A l’UMP, pour se parler, ce n’est décidément jamais simple.

raffarin-carre

D’autres initiatives en vue. Face à la montée du Front national et à la perte de crédibilité de l’UMP, François Fillon n’est pas le seul à avoir planché sur des idées pour montrer que le parti est uni. Ainsi l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui propose un séminaire commun, voire une série de meetings, pour montrer que l’initiative est durable. De son côté, Benoist Apparu, ancien ministre du Logement, propose la rédaction d’un ouvrage signée par plusieurs ténors. Et lui aussi plaide pour une série de meetings. Histoire de montrer, ou de tenter de montrer, que la nouvelle union n’est pas que de façade.