Mounir Mahjoubi : "On ne reculera pas sur la question de la fiscalité" avec Google et Facebook

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, promet que la France ira jusqu'au bout sur la taxation des géants du numérique, indépendamment des investissements promis par Google et Facebook.

Investir en France dédouane-t-il de ne pas payer des impôts ? Pour Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique, les deux questions sont "indépendantes", après les annonces faites par plusieurs géants du numérique lors du sommet "Choose France" à Versailles, lundi.

"Nous irons jusqu'au bout". Ainsi, les promesses de Google et Facebook d'investir respectivement dans un centre de recherche fondamentale sur l'intelligence artificielle et dans la formation de 65.000 personnes aux compétences numériques ne doivent pas faire oublier que ces deux mastodontes sont régulièrement épinglés pour leur manque de coopération fiscale avec les autorités, selon le secrétaire d'État. "Nous irons jusqu'au bout", avance Mounir Mahjoubi mardi matin, au micro de Patrick Cohen.

Une solution "un jour ou l'autre". "Quand ils décident d'investir, on célèbre le fait qu'ils investissent et nous sommes très heureux qu'ils le fassent. Mais on rappelle en permanence qu'il faudra bien qu'on trouve une solution un jour ou l'autre sur la taxation des géants du numérique", explique l'ancien président du Conseil national du Numérique. "On ne reculera pas sur la question de la fiscalité, on avance, car c'est une priorité absolue", a-t-il insisté.