Mort de Méric : Copé veut la dissolution des "groupuscules extrémistes"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de l'UMP Jean-François Copé a réclamé jeudi la dissolution des groupuscules "d'extrême droite comme d'extrême gauche" dont la "seule expression est la violence", après la rixe dans laquelle Clément Méric a trouvé la mort. "Ces groupuscules extrémistes - d'extrême gauche, comme d'extrême droite - sont un danger", a expliqué le patron de l'UMP lors d'un point de presse au siège de l'UMP. "Nous devons en tirer toutes les conséquences et je demande donc au ministre de l'Intérieur de prendre ses responsabilités. Ses groupuscules extrémistes dont la seule expression est la violence doivent être dissous", a-t-il déclaré.