Morin : "J'ai vu un Premier ministre et un président qui veulent bousculer les choses"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de la région Normandie Hervé Morin revient sur sa rencontre avec Manuel Valls et François Hollande sur l'emploi.

"J'étais venu avec des semelles de plomb, en disant qu'il n'en sortirait rien, mais j'ai eu le sentiment d'avoir un Premier ministre et un président de la République qui avaient envie de bousculer les choses." Reçu mardi à Matignon et à l'Elysée avec les nouveaux présidents de région, Hervé Morin (UDI), président de la région Normandie, a confié mardi au micro d'Europe nuit avoir été agréablement surpris par l'impulsion donnée par François Hollande et Manuel Valls.

"Je leur ai dit : 'Je suis dans l'opposition mais on a un devoir et une responsabilité, celle d'améliorer la situation des Français'", explique l'élu de centre droit, alors que l'exécutif affirme sa volonté de travailler avec les régions pour lutter contre le chômage. Et Hervé Morin de fixer le cadre qui lui semble nécessaire pour avancer : "Il faut qu'on ait un pilotage où la région soit la patronne, où on puisse inventer de nouveaux dispositifs, innover, expérimenter, avoir des dispositifs efficaces et qu'on évite ce système où il y a tellement de codécisions, de 'comités Théodule' en tous genres, qui font que, finalement, on perd toujours en efficacité."