Morano réclame "des excuses"

  • A
  • A
Morano réclame "des excuses"
Partagez sur :

Après une polémique dont elle est le centre, la secrétaire d’Etat dénonce, mercredi sur Europe 1, une "caricature" et " une malhonnêteté intellectuelle".

"Je ne me sens pas victime. Si victime je suis, je le suis par la malhonnêteté intellectuelle d’un journaliste", a dénoncé mercredi sur Europe 1, la secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano revenant sur la polémique dont elle fait l’objet depuis mardi.

Lundi soir, lors d'un débat sur l'identité nationale à Charmes, dans les Vosges, la secrétaire d'Etat à la Famille avait affirmé attendre d'un jeune musulman français, "qu'il aime la France quand il vit dans ce pays, qu'il trouve un travail, et qu'il ne parle pas le verlan. Qu’il ne mette pas sa casquette à l'envers. Qu'il essaye de trouver un boulot, et qu'on l'accompagne dans sa formation".

"J’accepte l’analyse mais la caricature et la malhonnêteté intellectuelle, j’ai du mal à l’accepter (…) Comment voulez-vous résumer en un quart de phrase un débat qui a duré trois heures", a martelé Nadine Morano qui regrette que le débat ait été réduit à une petite phrase. "J’ai plutôt envie que ce soit le correspondant de l’AFP qui vienne me faire des excuses", a-t-elle ajouté.

A la question "êtes-vous touchée par ces accusations racistes ?", Nadine Morano a certifié : "Comme je ne le suis pas, cela glisse. Je trouve cela tellement crétin".

"J’assume", a conclu Nadine Morano assurant "vouloir que ces jeunes puissent se sentir français" et "les aider à trouver un travail et donc à sortir de la caricature". La secrétaire d’Etat à la Famille a par ailleurs tenu à rappeler que son équipe avait mis en ligne, sur internet,l’intégralité du débat de Charmes.