Morano porte plainte contre Bedos pour injures

  • A
  • A
Morano porte plainte contre Bedos pour injures
Partagez sur :

L'ancienne ministre UMP de l'Apprentissage aurait été traitée de "salope" et de "conne" par l'humoriste.

L'ancienne ministre UMP de l'Apprentissage et de la Formation Nadine Morano a annoncé samedi à l'AFP qu'elle allait déposer plainte contre l'humoriste Guy Bedos pour injures publiques, au lendemain de propos jugés insultants tenus à son encontre lors d'un spectacle  à Toul (Meurthe-et-Moselle). Lors de ce spectacle, vendredi soir, "Monsieur Bedos en a profité pour m'insulter en me traitant de conne et de salope", a indiqué Nadine Morano, confirmant des informations rapportées samedi sur le site internet de l'Est Républicain. "J'ai appelé mon avocat ce matin (...) plainte sera déposée pour injures publiques en début de semaine prochaine", a-t-elle déclaré.

L'humoriste qui était venu inaugurer une nouvelle salle, l'Arsenal, dans la municipalité de gauche du maire PS Alde Harmand, aurait improvisé pour l'occasion plusieurs phrases en s'en prenant à l'ancienne secrétaire d'Etat à la Famille, affirme le journal. "Nadine Morano a été élue ici à Toul ? Vous l'avez échappé belle ! On m'avait promis qu'elle serait là... Quelle conne !", aurait notamment lancé l'artiste à un public de 1.300 personnes.  Certaines personnes de l'assistance auraient sifflé l'artiste, d'autres se seraient levées pour quitter la salle, selon le journal.





Depuis l'annonce du dépôt de sa plainte, Nadine Morano a reçu nombre de messages de soutiens sur le réseau social, qu'elle a abondamment relayés.C'est notamment le cas de Jean-François Copé, patron de l'UMP :





rosso-debord

© MAXPPP

Valérie Debord (photo), a été plus loin encore en envoyant un communiqué aux rédactions pour apporter son soutien à Nadine Morano face aux insultes publiques graves qui ont été portées à son encontre par le pseudo humoriste Guy Bedos." Pour la déléguée générale adjointe de l'UMP, "ces propos particulièrement odieux dirigés gratuitement contre une femme ne doivent pas être passés par pertes et profits ! Nadine Morano à raison de porter plainte car il s'agit en la matière de dénoncer non seulement l'injure mais également la misogynie de ce personnage." Et de conclure : "l'humour est un talent, l'insulte et l'injure sous le couvert de l'humour est une lâcheté."

Quant à Guy Bedos, pas question de s'excuser. contacté par l'AFP, l'humoriste a ainsi assuré qu'il ne va "pas demander pardon à Nadine Morano pour (sa) langue rabelaisienne". "Il n'y a que l'extrême droite qui porte plainte contre moi, Mme Morano rejoindra comme cela Jean-Marie Le Pen et quelques autres du FN", a ajouté Guy Bedos. Et de conclure : "c'est un incident minime, régional. Si elle veut m'attaquer en justice, très bien. Peut-être que ça me coûtera de l'argent, comme l'a fait Le Pen avant elle, mais tant pis".