Morano : "Nous ne pourrons pas combattre Daech sans Bachar al-Assad"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Eurodéputée LR a crée un groupe de travail pour un nouveau dialogue avec la Russie.

Au cœur de la polémique en France depuis ses propos sur la "France, pays de race blanche", Nadine Morano s'envolera mercredi soir pour la Russie avec d'autres députés européens. "Je suis de l'avis de Poutine. Pour abbatre Daech, on ne peut pas se passer de Bachar al-Assad", a-t-elle tweeté sur ce sujet. Elle s'est expliquée sur cette visite de trois jours sur Europe1, mercredi.

"Même Nicolas Sarkozy partage mon analyse !" "Au Parlement européen, j'étais la seule de mon groupe à voter contre les quotas de migrants car je pense que l'on fait une erreur magistrale. L'appel d'air envoyé par l'Union européenne est scandaleux." Mais sur Assad, n'est-elle pas sur la même ligne que le Front national ? "Même Nicolas Sarkozy partage mon analyse ! Ecoutez-le s'exprimer sur la crise en Syrie ou en Libye ! Oui, j'ai créé un groupe de travail pour un nouveau dialogue avec la Russie, transcourants et transnations. Les sanctions coutent 21 milliards d'euros à l'Europe et il y a deux millions d'emplois qui sont menacés par ces sanctions. Cela pèse sur nos producteurs".

Et de conclure : "je reviens du Liban et de Jordanie. Nous ne pourrons pas combattre Daech sans le faire avec Bachar al-Assad".

>> Retrouvez l'intégralité de cet entretien en vidéo :