Montebourg promet une grande loi sur la croissance à la rentrée

  • A
  • A
Montebourg promet une grande loi sur la croissance à la rentrée
Arnaud Montebourg a évoqué dimanche un projet de loi sur la croissance et le pouvoir d'achat qui sera présenté à l'automne, dans le cadre d'une feuille de route pour les trois ans à venir.@ Reuters
Partagez sur :

Le ministre de l’Économie a évoqué dimanche un projet de loi sur la croissance et le pouvoir d'achat qui sera présenté à l'automne.

Les membres de l'exécutif le répètent en boucle : seule la croissance fera durablement réduire le chômage. Mais après le pacte de responsabilité, quelles marges de manœuvre leurs restent-ils ?  Arnaud Montebourg a évoqué dimanche un projet de loi sur la croissance et le pouvoir d'achat qui sera présenté à l'automne, dans le cadre d'une feuille de route pour les trois ans à venir.

"Réformer les mécanismes profonds". "Nous pouvons imaginer aujourd'hui de nouveaux rapports économiques dans tout un tas de secteurs. Cela va être l'objet d'une grande loi sur la croissance et le pouvoir d'achat que nous préparons pour la rentrée", a déclaré le ministre de l’Économie sur BFMTV, sans vouloir donner plus de détails.

"Nous avons à réformer les mécanismes profonds de l'économie. Nous avons des phénomènes de rentes, de monopoles. Il n'y a pas trop de débat sur le sujet", a-t-il expliqué. Cette loi "fait partie du programme national de réformes que nous allons présenter à nos amis européens", a simplement ajouté le ministre.

On en saura plus en juillet. Interrogé par l'AFP, le cabinet du ministre a indiqué qu'Arnaud Montebourg dévoilera quelques éléments sur cette loi le 10 juillet, dans un discours de politique générale économique. "Le ministre est resté à l'écart pendant deux à trois mois, le temps de travailler ses axes d'attaques, notamment sur ce que pouvait être une politique de croissance", selon la même source.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

TRIBUNE - Les patrons adressent un "cri d'alarme" au gouvernement

CHÔMAGE - Pourquoi la baisse se fait tant désirer

LE CHIFFRE - Chômage : nouveau (triste) record en mai

La croissance revient timidement, assure l'Insee