Mitterrand : "C'est pas moi le père !"

  • A
  • A
Mitterrand : "C'est pas moi le père !"
Partagez sur :

De Frédéric Mitterrand à Henri Guaino en passant par Christine Boutin, voici les phrases politiques de la semaine.

Osé. "C'est pas moi le père !". De Frédéric Mitterrand, au côté de sa collègue Nathalie Kosciusko-Morizet, enceinte, alors qu'il était interpellé par la presse à l'issue du séminaire gouvernemental auquel ils venaient de participer.

Dépitée. "Mon jetage, je l'ai appris au 20h00 sur TF1 (...) j'attends toujours le coup de fil de François Fillon". DeChristine Boutin, ex-ministre du Logement, à propos de son départ du gouvernement.

Imperturbable. "Tout cela est idiot, ce genre de sondages sont idiots, tous les chiffres auxquels on fait dire n'importe quoi sont idiots". D'Henri Guaino, conseiller spécial de l'Elysée, à propos des sondages indiquant qu'une majorité de Français ne souscriraient pas à l'emprunt national.

Déçu. "J'ai mal à mon Nouvel Observateur". De Claude Bartolone, député PS, à propos de l'interview accordée par Nicolas Sarkozy à cet hebdomadaire.

Déterminé. "L'aviation de l'armée du peuple coréen ne tolèrera pas des missions d'espionnage aérien de la part des forces japonaises d'agression et abattra sans pitié les avions pénétrant dans l'espace de la République populaire démocratique de Corée (DPRC), fut-ce de 0,001 millimètre". Avertissement lancé par l'état-major de l'aviation nord-coréenne.