Mise en garde de Hollande contre le FN : "Que le président se taise", répond Philippot

  • A
  • A
Mise en garde de Hollande contre le FN : "Que le président se taise", répond Philippot
@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Dans une interview accordée à plusieurs journaux européens, François Hollande a affirmé que son "ultime devoir" serait de faire barrage au Front national.

Florian Philippot, vice-président du FN, a fustigé la mise en garde de François Hollande contre le Front national, appelant le chef de l'Etat à "se tai(r)e", "après le bilan épouvantable qui fût le sien".

"L'humilité de se taire". "Que le président de la République, après le bilan épouvantable qui fût le sien - il n'a même pas pu se représenter tellement il a honte -, (…) se taise, ait un peu l'humilité de se taire", a fustigé Florian Philippot sur LCI. François Hollande a jugé lundi que la "menace" d'une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle "existe" même s'il estime que "la France ne cèdera pas" à la tentation de l'extrême droite, dans une interview accordée à six journaux européens dont Le Monde.

Le "devoir" de barrer la route au FN. "La menace existe" car "l'extrême droite n'a jamais été aussi haute depuis plus de 30 ans mais la France ne cédera pas", a déclaré le chef de l'État dans cet entretien publié à quelques heures d'un mini-sommet européen qui réunira les dirigeants français, allemand, italien et espagnol à Versailles. François Hollande a également jugé que son "ultime devoir", "était" de tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue" par le projet du FN, notamment son programme européen. "M. Hollande, venez on vous adore, vous êtes notre meilleur faire-valoir, notre capacité je crois à attirer des votes", a ironisé en retour Florian Philippot.