Minima sociaux : Martine Aubry favorable à "une seule allocation de base" mais réservée sur un RSA jeunes

  • A
  • A
Minima sociaux : Martine Aubry favorable à "une seule allocation de base" mais réservée sur un RSA jeunes
Martine Aubry s'est dit favorable "à une seule allocation de base", mais réservée quant à la possibilité de verser le RSA dès l'âge de 18 ans.@ AFP
Partagez sur :

La maire de Lille a réagi, lundi, au rapport du député PS Christophe Sirugue sur la simplification des minima sociaux.

Martine Aubry a dit lundi être favorable "à une seule allocation de base", à la suite du rapport du député PS Christophe Sirugue sur la simplification des minima sociaux. "Je crois qu'à l'évidence aujourd'hui, et c'est ce que dit Sirugue, l'ensemble des allocations qui sont portées sont multiples, se recoupent et il vaudrait mieux qu'il y ait une seule allocation de base, qui s'adapte à des situations diverses", a expliqué la maire de Lille, en marge d'une conférence de presse consacrée à l'annonce d'un nouveau palais de justice dans sa ville.

Réservée sur un RSA jeunes. Concernant un RSA accessible aux jeunes de moins de 25 ans, l'ancienne ministre du Travail a jugé que cette mesure pouvait se "justifier" dans une période "avec un tel chômage". "Dans une situation difficile où le chômage des jeunes est important, il faut peut-être pendant une certaine période aider les plus fragiles, ceux dont les parents n'ont pas les moyens pour les accompagner". Toutefois, "il vaut mieux donner un boulot à des jeunes plutôt que leur donner une allocation d'assistance, (...) c'est plutôt cela ma façon d'essayer d'agir", a-t-elle nuancé.

Dans un rapport remis lundi au Premier ministre, le député Sirugue propose un "scénario ambitieux" qui consisterait à revoir de fond en comble les minima sociaux et à créer un revenu minimum d'existence qui serait ouvert dès 18 ans. Les propositions du rapport "devraient être mises en oeuvre très rapidement", a promis lundi Manuel Valls.