Mignard, intime de François Hollande : "si je peux aider Macron, je l’aiderai"

  • A
  • A
Partagez sur :

Après le renoncement du président de la République, l’un de ses proches amis a annoncé sur Europe 1 qu’il soutiendrait désormais Emmanuel Macron. 

INTERVIEW

Jean-Pierre Mignard n’est pas un poids lourd de la politique, mais c’est un ami intime de François Hollande, et au lendemain du renoncement du président de la République à briguer un second mandat, son avis compte, forcément. Et l’avocat, sur  Europe 1, a affirmé vendredi matin que puisque son ami n’était pas candidat il soutiendrait désormais… Emmanuel Macron. "Si je peux l'aider, je l'aiderais", a-t-il lancé.

"Emmanuel Macron, qu'il faut suivre avec beaucoup d'intérêt". Et pour justifier son choix, Jean-Pierre Mignard a avancé une proximité entre les deux hommes. "François Hollande pense qu’il faut une transformation du Parti socialiste, sans doute de la gauche. Et peut-être que ça renvoie aux tentatives d’Emmanuel Macron qu’il faut suivre avec beaucoup d’intérêt et que pour ma part je suivrai avec intérêt", a-t-il annoncé. Quant à présager d'une vague de soutiens à l'ancien ministre de l'Economie, l'avocat, également proche de Ségolène Royal, s'en est bien gardé. "Je ne suis pas une hirondelle, et pour le printemps, c’est un peu tôt, mais pour ce qui me concerne, c’est cela", s'est-il contenté de glisser.

"Hollande veut seulement soutenir le pays". Cela dit, Jean-Pierre Mignard a laissé entendre que François Hollande n'envisageait pas de soutenir activement un candidat, que ce soit Manuel Valls ou un autre. "Pour l’instant, j’ai l’impression qu’il veut seulement soutenir le pays. C’est cela, son engagement", a-t-il affirmé.