Merah : Valls demande une "étude"

  • A
  • A
Merah : Valls demande une "étude"
@ REUTERS
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur veut comprendre "ce qui a dysfonctionné" dans l'affaire Mohamed Merah.

Quel est le degré de responsabilité de chacun dans l'affaire Merah ? C'est ce que cherche à savoir Manuel Valls. Pour ce faire, le ministre de l'Intérieur a "chargé la direction générale de la police nationale (DGPN) et la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) de [lui] fournir une étude très complète sur ce qui a dysfonctionné dans cette affaire".

Dans un entretien au Parisien, Manuel Valls estime que "dès lors qu'un homme, peut-être seul, a pu commettre de tels crimes, nous sommes face à un échec : l'Etat n'a pas su ou pas pu protéger des Français".

"Couper les routes de la drogue"

Mohamed Merah, auteur de sept assassinats dans la région toulousaine en début d'année, avait été tué le 22 mars par le Raid dans son appartement à Toulouse après un siège de plus de 30 heures. "Il s'agit d'en comprendre les raisons", ajoute Manuel Valls.

"Outre la lutte contre la menace terroriste", ce dernier veut "aussi couper les routes de la drogue qui remontent de l'Espagne". "L'impact du trafic de stupéfiants dans notre société est une question centrale", estime-t-il.

L'IGS dans le viseur

Après les nouvelles nominations à la tête de la préfecture de police de Paris, de la DGPN et de la DCRI, Manuel Valls indique qu'il "faudra mettre les choses à plat au sein de l'Inspection générale des services (IGS, la police des polices parisienne). Des responsables policiers ont pu être injustement mis en cause, je veux les réhabiliter".

De plus, il y aura "nécessairement une réforme des services de renseignement au sein de la préfecture de police de Paris", ajoute Manuel Valls.