Ménard s’offre (encore) une polémique à Béziers

  • A
  • A
Ménard s’offre (encore) une polémique à Béziers
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le maire FN veut limiter les activités périscolaires aux enfants dont les deux parents travaillent. L’opposition crie au scandale.

L’INFO. Il y avait eu le couvre feu pour les mineurs de moins de 13 ans, puis la distribution de blouses aux écoliers. Robert Ménard, maire Rassemblement Bleu Marine de Béziers, a trouvé le moyen de créer (encore) une polémique en prenant un nouvel arrêté municipal limitant l'accès à certaines activités périscolaires. Elles seront désormais réservées aux enfants dont les deux parents travaillent.

"J’ai rationalisé les choses". L’opposition a réagi avec virulence à cette nouvelle décision du maire frontiste, dénonçant une stigmatisation des chômeurs. Un élu  communiste a notamment déposé trois recours contre le maire auprès de la préfecture. Contacté par Europe 1, l’ancien patron de Reporters sans frontières a justifié sa décision : sa délibération ne concerne pas l'ensemble des activités périscolaires mais seulement "l'étude surveillée" de 7h30 à 8h30 le matin, or "cela concerne 400 enfants sur les 6.500 scolarisés dans ma commune, donc j’ai rationalisé les choses (…) Évidemment que si des demandeurs d’emploi ont un entretien d’embauche, toutes les dérogations leur seront accordées. Je ne vois pas quel poux on vient vient me chercher dans la tête."

"Juridiquement, ça n’est pas légal". Des explications qui peinent à convaincre. Fatou, mère célibataire avec deux enfants, estime que "ce n‘est pas juste. J’amène mes enfants et après je cherche du travail. Je profite de la garderie pour chercher quelque chose", a-t-elle confié au micro d’Europe 1. Le représentant des parents d’élève, Claude Reboul, s’insurge lui aussi et se demande "pourquoi il n’interdit pas aussi les transports aux demandeurs d’emploi ? Ils ont du temps pour marcher ! On peut aller très loin… ce problème s’est déjà posé pour la restauration scolaire. Ce sont des services publics facultatifs, mais du moment qu’ils sont offerts, ils ne peuvent pas être offerts aux familles de façon discriminatoire. Juridiquement, ça n’est pas légal". Une conclusion que conteste Robert Ménard.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUP DE BLOUSE - Ménard veut offrir des blouses aux écoliers de Béziers

RAPPEL - Ménard interdit le linge aux balcons

DIVORCE - Entre Robert Ménard et le FN, rien ne va plus

PORTRAIT - Robert Ménard, de RSF au RBM