Mélenchon surpris du "virage à droite complètement inouï" de Macron

  • A
  • A
Mélenchon surpris du "virage à droite complètement inouï" de Macron
Jean-Luc Mélenchon pointe notamment le fait qu'Emmanuel Macron veuille réformer le code du travail par ordonnances.@ AFP
Partagez sur :

À Villeneuve-d'Ascq (Nord), Jean-Luc Mélenchon a estimé qu'Emmanuel Macron avait opéré un "virage à droite complètement inouï".

Jean-Luc Mélenchon s'est déclaré surpris mardi par "le virage à droite complètement inouï" d'Emmanuel Macron, critiquant sa volonté de vouloir recourir aux ordonnances pour réformer le marché du travail.

"Les gens savent l'importance du code du travail pour leur vie". "Il veut gouverner pendant l'été à coup d'ordonnances pour annuler le code du travail mais à mon avis, cela ne va pas lui porter chance de parler comme ça, car les gens savent l'importance du code du travail pour leur vie", a estimé le candidat à la présidentielle pour la France Insoumise à Villeneuve-d'Ascq, dans le Nord.

"C'est bien, il vaut mieux qu'il scie lui-même la planche sur laquelle il est assis, cela me fait moins de travail à faire !", a ironisé Jean-Luc Mélenchon, en marge d'une visite à Lilliad, un bâtiment de l'Université de Lille à caractère scientifique, basé sur l'Innovation.

Macron, "principal adversaire" de Mélenchon.Crédité d'intentions de vote le plaçant désormais en 3ème position derrière Marine Le Pen (FN) et Emmanuel Macron (En Marche!) et au coude-à-coude avec François Fillon (LR), Jean-Luc Mélenchon, qui tiendra un meeting mercredi au Grand-Palais de Lille, a déclaré que son "principal adversaire" était celui qui était "devant" lui.

"Là, il faut que je m'assure bien que nous ayons doublé Monsieur Fillon et après je crois que c'est Monsieur Macron. C'est une élection, donc c'est normal, le concurrent c'est celui qui est devant, pas celui qui est derrière", a-t-il dit.