Mélenchon prédit la "désertion" des électeurs de la primaire vers Macron et lui-même

  • A
  • A
Mélenchon prédit la "désertion" des électeurs de la primaire vers Macron et lui-même
Jean-Luc Mélenchon moque "les miracles" du PS.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Jean-Luc Mélenchon raille les résultats du premier tour de la primaire organisée par le PS et notamment les chiffres incertains de la participation.

Le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a estimé lundi que la primaire organisée par le Parti socialiste va créer une "désertion" des électeurs vers les projets portés par Emmanuel Macron et lui-même, qui ont refusé de participer au scrutin. "D'ici quelques jours, l'hémorragie vers Macron va s'amplifier. D'autres viendront vers nous. Ce n'est pas du débauchage, c'est de la clarification", affirme le candidat de la France insoumise dans un billet de blog.

"Rien ne pourra effacer la réalité: le déclin du PS est irréversible", prédit Jean-Luc Mélenchon. Pour lui, "la désertion du premier cercle des électeurs est annonciatrice de celui du grand nombre le jour du vote".

"Je connais les miracles au PS". Il ne se prive pas de railler les tâtonnements du PS sur la participation exacte à la primaire, moquant Christophe Borgel, président du comité national d'organisation de la primaire qui lui "savait, à la centaine de milliers près, trois jours avant, combien il y aurait de votants".

En habitué du Parti socialiste, dont il a été membre pendant 30 ans, jusqu'en 2008, Jean-Luc Mélenchon conclut: "Je connais les miracles au PS".