Mélenchon ne donnera pas de consigne de vote dans les régions où la gauche s'est retirée

  • A
  • A
Mélenchon ne donnera pas de consigne de vote dans les régions où la gauche s'est retirée
Jean-Luc Mélenchon ne donnera pas de consignes de vote.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Pour le porte-voix du Parti de gauche, les candidats Les Républicains seuls en lice face au FN doivent "mériter"' les voix de la gauche.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle en 2012, ne donne pas de consigne de vote dans les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca, où la gauche s'est retirée du second tour des élections régionales, selon le journal Le Monde.

"Honneur blessé".  "Dans ces deux régions (le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et le PACA), où il n’existe plus de vote de gauche possible, je me garderai bien de donner des consignes. (...) Chaque personne doit se demander si elle peut violer sa conscience politique au profit d’un impératif réputé supérieur. Plutôt la droite que le FN ? A condition qu’il y ait une différence !", explique Jean-Luc Mélenchon. Pour lui, les Républicains Christian Estrosi et Xavier Bertrand, seuls en lice face au FN, doivent convaincre pour "mériter" les voix de gauche face au Front national. Il ajoute comprendre "la réaction d'honneur blessé" de Jean-Pierre Masseret (PS), toujours en lice dans le Grand Est malgré les consignes du PS.

"Être utile dimanche prochain". Le porte-voix du Parti de gauche était sorti lundi de son silence pour appeler à "être utile dimanche prochain" au second tour des régionales, assurant "partager" la "douleur" mais aussi la "colère" de ses électeurs. Annonçant qu'il s'exprimerait publiquement mercredi, il avait alors affirmé avoir "le sentiment qu'une période totalement nouvelle s'ouvre". "Je vois qu'il est impossible de l'aborder avec les schémas qui nous ont guidés jusqu'à ce jour", a-t-il poursuivi.