Mélenchon mobilise contre Macron et annonce 150.000 manifestants

  • A
  • A
Mélenchon mobilise contre Macron et annonce 150.000 manifestants
Jean-Luc Mélenchon a défilé aux côtés de Raquel Garrido et Clémentine Autain. @ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

Des milliers de personnes, 30.000 selon la police, ont défilé samedi après-midi à Paris à l'appel du leader de la France insoumise. 

Des milliers de personnes ont manifesté samedi après-midi à Paris, à l'appel de Jean-Luc Mélenchon. Selon le leader de la France insoumise, 150.000 manifestants ont défilé contre le "coup d'État social" d'Emmanuel Macron. La police a de son côté fait état de seulement 30.000 personnes.

Massés aux abords de la place de la Bastille, les manifestants, avec pancartes ("Y'a rien de bon dans le Macron" ou encore "Les fainéants dans la rue") et banderoles, ont marché vers la place de la République, à moins de deux kilomètres de là, où Jean-Luc Mélenchon a prononcé un discours à 17H.

Hamon et Autain dans le carré de tête. Dans le carré de tête, derrière une banderole "Non au coup d'Etat social", figuraient notamment aux côtés du leader de La France insoumise, l'ancien candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon ou encore plusieurs responsables et députés LFI comme Clémentine Autain. Les militants CGT sont venus en nombre. Le patron du PCF, Pierre Laurent, a passé une tête mais sans défiler, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Une gauche dispersée. Alors que LR, PS et FN connaissent de grandes difficultés internes, Jean-Luc Mélenchon entend ainsi faire la démonstration qu'il est le seul, avec son groupe de 17 députés "Insoumis", à pouvoir incarner l'opposition à la politique d'Emmanuel Macron dans son ensemble. Le chef de l'Etat est, aux yeux de LFI, un président mal élu, porté au pouvoir au terme d'un second tour où l'objectif de nombreux électeurs était avant tout d'éliminer Marine Le Pen.

Mais, face à cette initiative inédite, la gauche a répondu en ordre dispersé. Fâché avec LFI, le PCF défile également samedi, mais à quelques encablures de là et pour la paix, comme prévu de longue date. Europe Ecologie-Les Verts n'a pas formellement appelé à participer de même que le Parti socialiste.