Mélenchon-Laurent, la réunion de la dernière chance

  • A
  • A
Mélenchon-Laurent, la réunion de la dernière chance
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - Les deux dirigeants vont tenter d’aplanir leurs différends. Mais personne n’y croit.

L’INFO. Vont-ils oui ou non se séparer ? Il y a deux jours, Jean-Luc Mélenchon affirmait sur son blog que le Front de gauche était « très mal en point. Avec de tels amis, nous n'avons plus besoin d'ennemis. Le Front de gauche est en lambeaux". Pierre Laurent, le patron du Parti communiste, ne lui adresse plus la parole depuis des semaines. Mais vendredi matin, ils vont se retrouver autour d’une table. Pour Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, "on se croirait un petit peu dans une scène du ‘Parrain’".



Don Laurent contre Don Mélenchonpar Europe1fr

Mélenchon ne veut plus entendre parler du PS. Le lieu a été soigneusement choisi. Ce sera un terrain neutre, un café de la Butte Montmartre. La réunion se déroulera à six contre six. La dernière fois que le leader du Parti de gauche et du Parti communiste se sont vus, c’était lors de la manifestation contre la TVA, en décembre dernier. Et s’ils s’étaient certes salués, les deux hommes avaient catégoriquement refusés de défiler l’un à côté de l’autre. Ce sera donc la première fois depuis des mois qu’ils seront l’un en face de l’autre autour d’une table.

Deux choses expliquent qu’il y ait de l’eau dans le gaz entre les deux leaders de l’extrême gauche. Premièrement, c’est l’utilisation du logo Front de gauche lors de la campagne des municipales qui pose problème. Le PCF a en effet choisi, dans certaines villes, comme à Paris, de donner la main au grand frère socialiste, et n'hésite pas à afficher le logo sur ses affiches. Le Parti de gauche de Mélenchon refuse quant à lui d’être associé, de près ou de loin, au gouvernement, même sur un tract. Cela en serait presque risible si ce n’était pas devenu un véritable sujet de rupture.

Hollande embarrasse le PCF. Cette bataille autour des couleurs en cache une autre, celle de la stratégie. Le but de la réunion sera de trancher une ligne électorale pour les prochaines élections européennes, régionales et cantonales. Avec la même problématique pour les communistes : rompre ou pas avec les socialistes. Les discussions s’annoncent tendues.

Quant au virage idéologique de François Hollande, confirmé lors de sa grande conférence de presse de rentrée, il embarrasse grandement le PCF. Quand Jean-Luc Mélenchon peut, lui, tirer à boulets rouges contre ce gouvernement qui s’est fait applaudir par le Medef. Certes, Pierre Laurent a dénoncé « un pacte d’irresponsabilité sociale», mais il œuvre dans le même temps à la victoire du PS aux élections municipales. Un grand écart plus que périlleux, surtout pour la force militante communiste. Jeudi soir, personne n’imaginait un clash à la sortie de cette réunion. Mais personne non plus n’espère une réconciliation.

 
sur le même sujet, sujet,

• L'INFO POLITIQUE - Mélenchon-Laurent, bientôt le divorce