Mélenchon : "Hollande n'a pas dû se rendre compte qu'il crée deux catégories de Français"

  • A
  • A
16 partages

Le leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon a fustigé l'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux nés Français, vendredi, dans le "Club de la presse".

INTERVIEW

"François Hollande a dû agir de façon irréfléchie…" L'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux nés avec la nationalité française ne passe pas pour Jean-Luc Mélenchon, "glacé" par les annonces du gouvernement en vue d'une réforme constitutionnelle ouvrant cette possibilité pour les personnes condamnées pour terrorisme.

"Sa culture historique n'est pas grande", a fustigé le leader du Parti de gauche au sujet du président de la République, vendredi, au micro d'Europe 1. "Il n'a pas dû se rendre compte qu'il crée deux catégories de Français : ceux qui seraient en quelque sorte les Français de souche, depuis toujours, et puis tous les autres, et nous sommes des millions, qui deviennent Français de souche étrangère."

"Hollande est trop 'bonnasse'." "Le plus grand danger, il n'est pas aujourd'hui", annonce Jean-Luc Mélenchon, invité du "Club de la presse". "François Hollande est trop 'bonnasse' pour menacer qui que ce soit. Mais imaginez qu'on ait mis dans la Constitution ce principe, ça veut dire que demain n'importe quel autre gouvernement, pour n'importe quel autre délit, pourrait dire 'on retire la nationalité française à telle ou telle personne'. Ce sera constitutionnel."

"Pour un nombre de personnes limitées, on ne pas peut rendre suspects des millions d'autres personnes qui n'ont rien à voir avec ça", a poursuivi l'eurodéputé. "Je crois en l'unité et l'indivisibilité du peuple français et c'est la raison pour laquelle je n'accepte pas qu'il y ait deux catégories de Français."